fotito.jpg

Née à Madrid en 1979, Teresa Acevedo commence ses études en danse classique à l'âge de 7 ans. En 1996 elle entreprend à Madrid une formation professionnelle en danse moderne, danse contemporaine, modern jazz et danse classique. Elle travaille en tant que danseuse interprète et pédagogue de 1999 à 2001.

 

Suite à ces premières expériences professionnelles, elle décide de poursuivre sa formation à l'étranger et obtient une bourse du Ministère de la Culture espagnol pour rejoindre le Centre Chorégraphique de Charleroi Danses à Bruxelles en 2001, 2002 et 2003.

 

En 2003-2004, elle réalise la Formation Professionnelle du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse/Midi- Pyrénées, où elle présente le quatuor Métamorphose. Parallèlement à ses études au CDC de Toulouseelle développe un travail de performance avec le Collectif Soilios qui réunit des artistes intéressés par l'improvisation en tant que forme scénique.

 

En 2005, elle fait partie d'ex.e.r.c.e, formation du Centre Chorégraphique National de Montpellier où elle crée GERTI, une expérience de solo qui dessine sa ligne de travail en tant qu'auteure-interprète. En août 2015 elle retourne à Madrid et reprend son travail pédagogique, au même temps qu’elle présente dans plusieurs espaces non scéniques ses performances In Situ. En 2006 elle crée A posteriori, un projet de vidéo-danse avec le guitariste Luis Acevedo et la réalisatrice Andrea Pacheco, soutenu par le programme Auteurs Chorégraphiques du Gouvernement Régional de Madrid.

 

Entre 2006 et 2010 elle collabore avec l'Espace Pasolini de Valenciennes, en faisant partie de leurs laboratoires de création Autour de Penthésilée en 2006, et Mishima piste 2 en 2010, projet soutenu par CNES La Chartreuse d'Avignon. Avec leur soutien, elle développe et présente en première son solo El Ojo Desnudo ( L’œil dénudé ) lors du festival Lignes de Corps 2007.

En 2007-2008, elle mène un projet de recherche EDDP- En dessous de la page avec Kim Lien Desault, soutenu par La Mekánica - Barcelone, et Fabrik Potsdam - Allemagne. En septembre 2008, elle organise Made by Myself, une rencontre entre artistes et public liée à la performance et les arts vivants dans la galerie Espacio Menosuno à travers laquelle elle collabore avec festival IN-SONORA.

 

Entre 2009 et 2012 elle est interprète pour la chorégraphe Monica Gomis, Munich, dans les pièces A woman with a plan, Catching a big fish et Game of Chance, soutenues par le I-Camp Neus Theater - Munich, Tanz Haus - Zurich, La Porta - Barcelone, et Forum Dança- Lisbonne.

 

En 2009, elle développe Longing, une recherche scénique à trois en collaboration avec Carla Fernández et Judith Mata présentée lors de la première édition du Festival NEXT 2009 à l'Espace Pasolini de Valenciennes. Elle travaille avec Claire Payement pour Entre ( de ) dans un projet multimédia autour de la rencontre entre mouvement et nouvelles technologies, avec le soutien de Art Zoyd.

Elle fait partie de Transforme-La Perception au PRCC de la Fondation Royaumont en 2009-2010 où elle développe son projet de performance corps-son BARDO avec le compositeur Daniel Zea, et présente une étape du travail lors du festival Les Instants Magnétiques 2010 à Valenciennes. Elle est conseillère artistique pour l'Espace Pasolini à la programmation des jeunes artistes dans le cadre du festival transfrontalier NEXT lors des éditions 2010 et 2011.

Elle habite à Lisbonne entre 2010 et 2012, où elle participe à l'atelier de recherche et création de Carlota Lagido à l'espace EIRA33.

Pendant ce séjour portugais, elle se lance dans un projet personnel de dessin-vidéo-performance dans des espaces intimes ( maisons, ateliers de plasticien.ne.s, en extérieur...) qu'elle appelle Lo cercano y el afuera ( Ce qui est proche et le dehors ), sans aucun but de production et/ou de visibilité.

 

Entre 2013 et 2015, elle fait partie de l'équipe artistique de Les Amours Vulnérables de Désdemone et Othello, mise en scène par Razerka Ben-Sadia Lavant, une production du Théâtre de Nîmes et du Théâtre des Amandiers-Nanterre dans la quelle elle participe en tant que chorégraphe, danseuse et comédienne pour le rôle de Bianca.

 

En avril 2015 elle obtient le Diplôme d'État de Professeur de Danse Contemporaine au Centre National de la Danse à Paris et elle participe en tant que performeuse au projet Machines Désirantes de Alexandra Fournier / Cie. Point de Contact, Paris. Entre 2013 et 2016 elle entame la création de Makaria, un projet de solo - triptyque accueilli en résidence au Vivat d'Armentières, Teatro da Voz de Lisbonne, Mains d’Oeuvres à Saint-Ouen et les Éclats Chorégraphiques à La Rochelle.

En 2016 elle rejoint le collectif Superamas pour faire partie de l'équipe artistique de Vive l'Armée!, spectacle créé à la Maison de la Culture d'Amiens et présenté dans différentes festivals européens tels que NEXT Festival 2016 et  ImPulstanz 2018. Parallèlement, elle commence à travailler en tant que danseuse interprète pour la chorégraphe Aina Alegre / Studio Fictif dans la pièce de groupe Le jour de la bête, créée en avril 2017 à l'Atelier de Paris - CDCN et qui est en tourneé depuis.

En septembre 2017, Teresa entreprend une formation prise en charge par l'AFDAS au CIFAP en "Organisation et production de projets artistiques et culturels", et elle obtient son Diplôme d'État en février 2018 avec les félicitations du jury. 

 

Depuis 2018, elle partage son activité artistique avec de missions en production et diffusion pour différentes compagnies ( Lenio Kaklea / abdMadeleine Fournier / ODETTA, Aina Alegre / Studio ficitf, Emmanuelle Vo-Dinh / Le Phare CCN du Havre, Superamas, et Sofiane Chalal / Cie Chaabane ). Elle fait partie de l'équipe de happynest ( plateforme de soutien à l'émergence artistique organisée par le collectif Superamas dans les Hauts-de-France ) tant sur le plan artistique qu'en matière de production et de diffusion.